démission

Grande démission : la vague qui peut changer l’emploi

Une pénurie de recrutement de postes qualifiés a marqué les derniers mois en France. Un nouveau phénomène est en train de se développer dans le pays : une vague massive de démissions que les sociologues appellent “la grande démission”. Selon la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), près de 470.000 Français ont quitté leur CDI au premier trimestre de l’année, soit 20 % de plus qu’à la fin de l’année 2019. Ce mouvement de masse a commencé en 2021 aux Etats-Unis. Près de 48 millions d’américains ont changé d’emploi l’année dernière et 4,5 millions de départs ont été recensés outre-Atlantique sur le seul mois de mars 2022, un record.

Graphique des démissions en France par secteur
Taux de démissions en France par taille d’entreprise

Il y aurait quatre raisons à cette vague de démissions. La première est un simple rattrapage des démissions qui auraient normalement dû se produire mais repoussées en raison du contexte sanitaire de 2020. La seconde tient à l’intensification des cas de burnout, notamment du personnel en « première ligne ». Enfin, il y a ceux qui ne souhaitent pas retourner au bureau après des mois en télétravail et ceux qui ont vu dans cette épisode l’occasion de changer de vie.

La restauration est en première ligne

Le secteur le plus touché est celui de la restauration. Cet été, de très nombreux établissements ont connu de grandes difficultés pour retrouver le personnel nécessaire dans leurs équipes. En cuisine ou en salle, les restaurateurs ne parviennent plus à attirer les employés qu’ils ont dû laisser partir en raison des confinements.

Les restaurateurs peinent à renouveler leurs équipes
Les restaurateurs peinent à renouveler leurs équipes

Les conditions de travail sont au cœur de la discorde : horaires, salaire, congés, les employeurs tentent de revaloriser les emplois saisonniers. Mais rien ne semble satisfaire les demandeurs d’emploi. Dans l’intervalle, ils ont dû trouver d’autres occupations professionnelles où ils ont rencontré de nouveaux modes d’organisation plus favorables pour leur vie personnelle.

La grande démission met d’autres secteurs dans la tourmente

La mouvement de démissions massives risque de toucher d’autres secteurs. En octobre, le Bureau des statistiques du travail américain rapportait un taux de démission de 6,8 % parmi les employés de la restauration et de 4,7 % pour ceux du commerce (4,7%). Les cols blancs ne sont pas en reste : en mai dernier le pays enregistrait un record de 700 000 démissions parmi cette population.

Difficultés de recrutement par secteur (source Dares)

En cause, la marque employeur. Le temps où les actes ne rejoignaient pas la parole semble révolu. A travers le télétravail, de nombreux employés ont expérimenté un mode de relation au travail plus flexible et plus tourné vers l’humain. Les discours sur la qualité de vie au travail (QVT) et la responsabilité sociale des entreprises (RSE) ne suffisent plus. Les équipes attendent de nouvelles postures managériales mais aussi une clarification des politiques RH en faveur de l’ambiance générale et de l’influence de chacun dans la marche de l’entreprise.

Le management et la RH vont-ils vivre leur aggiornamento ?

Selon la plupart des analystes du monde du travail, la clef réside dans une transformation des pratiques managériales. L’arrivée de la génération Z sur le marché de l’emploi a commencé à faire bouger certaines lignes, notamment dans le rapport de force sur le recrutement. Le nombre croissant des arrêts de travail et de burnout met également en lumière une déconnexion de plus en plus grande entre les besoins des équipes et le mode de management en cours dans les structures.

La vague de grande démission demande d'adapter son management par une approche plus horizontale.
La vague de grande démission demande d’adapter son management par une approche plus horizontale.

Le moment de cet aggiornamento (adaptation au monde contemporain) des postures et des pratiques semble progressivement inévitable pour le management, les services de RH et le recrutement. Les anciens schémas deviennent progressivement obsolètes. Certaines écoles de commerce et de management modifient à présent les programmes de leurs bachelors pour prendre en compte cette nouvelle réalité. D’autres continuent à enseigner des cursus que leurs propres étudiants considèrent parfois comme hors-sol. Mais en ce qui concerne l’ensemble des salariés, seule la formation continue pourra les accompagner efficacement.

Une offre de formation adaptée aux enjeux actuels

En réponse aux attentes qui émergent parmi les employés et le nouveaux diplômés, Talented Formation propose des formations en management pour faire progresser l’encadrement des équipes vers une posture plus horizontale : motivation, bienveillance, préparation mentale, leadership, résolution de conflits.

La formation “Réussir le management inter-générationnel de son équipe” et la série “Un pas de plus vers…” permettent d’accompagner les responsables d’équipe dans l’évolution des pratiques et des postures. Notre option d’approche en trois temps fournit une réponse sur mesure et au plus près des besoins de l’entreprise, pour les managers ou pour les équipes : formation de management d’équipe, audit des process de management, coaching individuel pour les managers concernés.

Enfin, notre organisme de formation est spécialisé dans le recrutement et le management des profils à Haut Potentiel. Nos outils permettent de déceler et d’accompagner tous vos talents.

Contactez-nous pour concevoir ensemble la formation qui répondra à vos attentes.

A lire :
«Grande démission» aux États-Unis: mais que font tous ces Américains qui quittent leurs jobs ?
« La Grande démission », un phénomène qui pourrait toucher la France ?
La « grande démission » gagne la France

Print Friendly, PDF & Email

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email